Concert participatif du 23 juillet - Cathédrale de Strasbourg

Si vous souhaitez chanter avec nous lors de ce concert participatif, cliquez sur l'image pour vous inscrire :

Concert participatif recadre

Affiche festival 2017

Flyer Festival Alsace 2017

Les artistes du festival

Orchestre du Festival
L’Orchestre du Festival en Pays d’Alsace est un ensemble professionnel à géométrie variable qui a une double vocation. D’une part, le développement avec excellence d’un répertoire instrumental éclectique, selon la ligne artistique du Festival. D’autre part, l’échange avec des chanteurs amateurs que ce soit dans l’accompagnement d’oeuvres symphonique-chorales ou lors des stages, où l’échange est plus global et convivial.

Les membres de l’orchestre proviennent de toute la région alsacienne et sont souvent des jeunes professionnels. Héritier du Festival au Pays du Mont-Blanc, cet ensemble profite de l’élan de 7 saisons de travail.

La vocation de l’orchestre dépasse le cadre du Festival en Pays d’Alsace. Depuis sa création, l’orchestre a développé sa double mission assurant des concerts instrumentaux indépendants et accompagnant le pratique amateur sur la scène et dans la préparation des répertoires. Ceci a pu être apprécié en Alsace lors du concert à l’Eglise Saint Michel de Reichshoffen en 2015 et 2016.

Les VIF
Cet ensemble a été créé autour du Requiem en ut mineur, de L. Cherubini, en 2011. Il est composé d’une soixantaine de choristes amateurs venus de toute la région d'Île de France. Les chanteurs font partie de divers choeurs, mais partagent avec intensité le plaisir d'aborder un répertoire différent.

Junko Suzuki
Junko Suzuki collectionne diplômes et récompenses : Université de Musique de Tokyo, Conservatoire International de Musique (diplôme supérieur concertiste d'orgue dans la classe de F. Levechin), Premiers prix de piano dans la classe de D. Geoffroy et de musique de chambre dans la classe de C. Lelong à l'École Normale de Musique de Paris.

Pianiste/Accompagnatrice au Conservatoire de Clamart, du Chœur de l'Orchestre de Paris et de l'Ensemble Vocal de l'Hurpoix, elle prête son talent à de nombreux chanteurs et instrumentistes tout en développant sa propre carrière.

Luciano Bibiloni, direction musicale et artistique
Chanteur, compositeur, chef de choeur et chef d’orchestre, Luciano Bibiloni est né à La Plata, Argentine. Dès l’âge de 8 ans, il étudie le piano, le chant, le violon et l’alto. Sans abandonner ces instruments, il entreprend des études de composition et de direction chorale et orchestrale à l’Université Nationale de La Plata, puis à Barcelone. Il se perfectionne ensuite à Paris, notamment au Conservatoire National Supérieur de Musique.

Il enchaînera les expériences de direction avec des ensembles vocaux de haut niveau dont la Maîtrise de Paris, et orchestraux (Orchestre Philharmonique de Freiburg, Sinfonieta de Paris, Europa Musa, etc.),

Il a été le directeur musical et artistique de la Maîtrise de la cathédrale Saint-Etienne, de Toulouse pendant plus de 4 ans avant de prendre la direction des Petits Chanteurs de Strasbourg – Maîtrise de l’Opéra national du Rhin.

Récitals

Récital d’orgue, Junko Suzuki

Pour ce récital, Junko Suzuki nous fera découvrir ou redécouvrir le répertoire anglais pour orgue et ainsi faire un pont entre le concert d’ouverture basé sur l’Oratorio le plus célèbre du plus anglais des compositeurs allemands, et le concert de clôture, la très récente œuvre du compositeur anglais Howard Goodall « Eternal Light ».

Au programme des oeuvres de Haendel, Mendelssohn, Barber et Henschel.

Concert symphonique, à confirmer

Ce concert par l’Orchestre du Festival consistera en une découverte de l’orchestre à cordes, pour les moins petits et les moins grands aussi!

Depuis ses origines, les cordes ont été les bases de l’orchestre et ce concert sera un parcours historique ainsi qu’une mise en avant d’œuvres anglaises.

Au programme des œuvres de Britten, Elgar et Purcell

Concert de clôture

Concert de clôture: Eternal light de Howard Goodall

Le 29 juillet 2017 à 20h, Niederbronn-les-Bains

Commandée par la fondation London Musici à l’occasion de leur 20ème anniversaire, cette œuvre a été créé en Angleterre en 2008.

Le chœur et l’orchestre du Festival en Pays d’Alsace partageront le résultat de leur travail intense avec le concours des voix du canton de Niederbronn-les-Bains, mettant en avant le dialogue entre masses sonores.

Cette œuvre surprenante et pleine de beauté est accessible à tous et nous propose une vision fraîche et pleine d’espoir de la vie éternelle.

Et Howard Goodall de nous dire :

“La plupart des Requiems sont basés, d’une façon ou d’une autre, sur la Messe des Morts médiévale, construite sur une série de mouvements se terminant par un « in paradisum ».

Bien qu’un Requiem traditionnel appelle ‘à la paix éternelle, au repos et à la lumière’ pour ceux qui sont décédés, il accentue le jugement et la condamnation éternelle pour les pêcheurs dans la perspective du Moyen Age.

J’ai été mal à l’aise avec cette approche face à la peine et la douleur, alors pour donner du réconfort à ceux qui sont en deuil, j’ai raccourci les vieux textes en Latin à seulement quelques phrases dans chaque mouvement en les faisant cohabiter avec des poèmes anglais écrits durant les 5 derniers siècles. »

Choeur du Festival en Pays d’Alsace
Orchestre du Festival
Solistes: Gloria Berón (soprano), Dominic Burns (baryton)
Direction : Luciano Bibiloni

Plus d'articles...

  1. Concert d'ouverture